Téléphonez-nous : 450 622-1414

 

Traitement pharmacologique

La personne nouvellement diagnostiquée a souffert de douleurs plusieurs mois avant d’obtenir un traitement, car souvent, plusieurs professionnels de la santé ont été rencontrés avant qu’un diagnostic soit posé. En général, à ce stade de la maladie, elle a mal partout, ne dort pas bien, elle se sent fatiguée et déconcentrée. Les traitements pharmacologiques sont des clés que vous pouvez ajouter à votre trousseau.

Le choix des médicaments est fait par le médecin traitant selon les symptômes rapportés par le patient. Plusieurs classes de médicaments disponibles permettent de soulager la douleur, d’améliorer le sommeil, l’humeur et la qualité de vie des personnes atteintes. 

L’état d’hyperexcitabilité du système nerveux central explique en partie la sensibilité accrue des personnes atteintes de FM au toucher, aux odeurs, aux bruits, aux changements de température, aux médicaments, etc. On dit parfois de la fibromyalgie qu’elle ressemble à une voiture dont l’accélérateur est au « plancher ». L’un des moyens de maîtriser la douleur est donc d’aider le système nerveux à se tranquilliser, à « lever le pied » ou à « appliquer les freins ».  Il existe donc des médicaments spécifiques pour diminuer l’état d’hyperexcitabilité du système nerveux central. Chaque personne est différente et peut réagir différemment à un même médicament. Parfois, plusieurs essais de médicaments sont nécessaires avant de trouver celui qui conviendra le mieux à son état de santé. 

Les antidépresseurs à faible dose constituent un traitement utilisé pour la fibromyalgie. Ces médicaments ont un effet sur les neurotransmetteurs. La sérotonine, la noradrénaline et la dopamine en sont des exemples. On pense que, dans le cerveau, la sérotonine et la noradrénaline sont associées à l'humeur ainsi qu'à la régulation et à la réduction des sensations de douleur provenant du corps. La dopamine agirait sur l'appétit ainsi que sur la perte de plaisir, d'énergie et de motivation.

La duloxétine et la prégabaline sont des médicaments spécifiquement indiqués par Santé Canada pour le traitement de la fibromyalgie.  Ces médicaments calment l’activité nerveuse et sont efficaces contre les douleurs chroniques ainsi que les troubles du sommeil.

Les relaxants musculaires agissent sur la douleur en diminuant les spasmes musculaires. Ils amoindrissent les raideurs, et peuvent soulager l’anxiété et l’insomnie.

Les opioïdes (antidouleurs puissants) sont une catégorie de médicaments qui ont des effets similaires à ceux de la morphine. Ils sont rarement utilisés en fibromyalgie. Le Tramadol est celui que l’on prescrit dans certains cas.  Ces médicaments permettent d’atténuer la douleur, mais ne doivent pas être utilisés de façon prolongée. Ils ne devraient être employés qu’en dernier recours, lorsque les autres traitements se sont révélés inefficaces. L’emploi de ceux-ci doit se faire sous surveillance étroite du médecin et du pharmacien en raison du risque de dépendance.

Quelques éléments à considérer

  • L’hypersensibilité des personnes atteintes de FM est bien démontrée. Le médecin commence souvent par de faibles doses et augmente graduellement la médication. Ainsi, la dose initiale est généralement inférieure à celle recommandée par le fabricant.
  • Évitez l’arrêt brusque de certains médicaments sauf dans le cas d’une réaction allergique grave. Lorsque le médecin arrête ou change d’antidépresseur, pour certains médicaments, la dose doit être diminuée progressivement afin de réduire le risque d’effets secondaires. C’est ce que l’on appelle le sevrage à un médicament.
  • Discutez avec votre médecin lorsque vous avez l’impression qu’un médicament ne donne pas le résultat attendu. Chaque personne est unique et ne réagit pas de la même façon à un médicament.  Usez de prudence à l’égard des médicaments en vente libre, des produits naturels et des suppléments, car ils peuvent contribuer à produire des effets secondaires néfastes ou interagir avec les médicaments sur ordonnance. Vérifier auprès de votre pharmacien avant de consommer ces produits.

À lire

Partenaires financiers

backnext